3 - modalités d'admission au master 2 actuariat - MIDO de Paris ...

Mini Manuel Dalgebre Cours Et Exercices Corriges - valtrexprice.ml. mini manuel d 39 alg bre cours et exercices corrig s - vous cherchez un endroit pour lire des livres lectroniques complets sans t l chargement vous pouvez lire ici mini manuel d alg bre cours et exercices corrig s, mini manuel d alg bre cours et exercices ...

pub 320_100

part of the document


pub auto
05 43 60
Bureau B 540 Gabriel.Turinici@dauphine.fr

Co-responsable de la Spécialité Romuald ELIE ( 01 44 05 47 27
Bureau B 514 Romuald.Elie@ensae.fr

Co-responsable de la Spécialité Olivier WINTENBERGER ( 01 44 05 45 16
Bureau B 513 olivier.wintenberger@dauphine.fr

Responsable Administrative Patricia DESSANS ( 01 44 05 41 57
Bureau B 538 Dessans@dauphine.fr

Secrétariat Judith NTSAME ( 01 44 05 47 90
Bureau B 522 Judith.Ntsame@dauphine.fr
fax : 01 44 05 40 36



POUR D AUTRES RENSEIGNEMENTS


Site Internet du master
http://www.actuariat-dauphine.fr

Site Internet de l Université
http://www.dauphine.fr

Service Accueil-Information de l Université
Bureau P 023
( 01 44 05 42 54 ou &ð 01 44 05 44 75

Service Scolarité Centrale de l’Université
Rez-de-chaussée côté Paris, accès cour d’honneur, Bureau P 029
( 01 44 05 46 14
Inscriptions administratives, délivrance de la carte d’étudiant, des certificats de scolarité, établissement des diplômes pour les étudiants inscrits au Département MIDO.

Service Dauphine Emploi
Rez-de-chaussée côté Paris
( 01 44 05 41 48
Service chargé de recueillir et diffuser des offres d’emplois.
Indépendamment de ce service, le département MIDO gère les offres d’emplois qu’il reçoit directement.

Institut des Actuaires
4 rue Chauveau-Lagarde
75008 PARIS
( 01 44 51 72 72
http://www.institutdesactuaires.com






SOMMAIRE




 TOC \o "1-1" \h \z \u  HYPERLINK \l "_Toc267503488" 1 - PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA FORMATION  PAGEREF _Toc267503488 \h 4
 HYPERLINK \l "_Toc267503489" 2 - STAGE ET MÉMOIRE  PAGEREF _Toc267503489 \h 5
 HYPERLINK \l "_Toc267503490" 3 - MODALITÉS D’ADMISSION AU MASTER 2 ACTUARIAT  PAGEREF _Toc267503490 \h 6
 HYPERLINK \l "_Toc267503491" 4 - MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES  PAGEREF _Toc267503491 \h 6
 HYPERLINK \l "_Toc267503492" 5 - LE CORPS ENSEIGNANT  PAGEREF _Toc267503492 \h 10
 HYPERLINK \l "_Toc267503493" 6 - DESCRIPTION DÉTAILLÉE DU CURSUS  PAGEREF _Toc267503493 \h 13


1 - PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA FORMATION

Introduction
Le risque est intrinsèquement lié à la vie et aux activités humaines. On sait par expérience que, même en faisant preuve de prudence, il n’est pas possible d’éliminer le risque, ni d’en exclure totalement la réalisation, c’est-à-dire la survenance d’événements dommageables pour les personnes ou pour les biens. De ce fait, les agents économiques s’efforcent d’identifier les risques auxquels ils sont soumis et de les mesurer. Ils cherchent aussi à prévoir les conséquences des risques lorsqu’ils se concrétisent et d’en atténuer les effets négatifs par une évaluation anticipée de leur coût économique.
L’actuaire est un spécialiste ou un ingénieur du risque. Son activité, qui s’exerce principalement dans les domaines assurantiels et financiers, suppose la maîtrise approfondie des outils financiers, des modèles probabilistes et des techniques statistiques. L’évolution de la profession au cours des dernières décennies montre que cette maîtrise reste plus que jamais essentielle, à cause de la sophistication croissante des techniques concernées. De plus, le champ d'action de l'actuaire a tendance à s’élargir. Hormis l'assurance classique (vie ou dommages), on peut citer entre autres les systèmes de retraite et de protection sociale, les risques climatiques, et ceux liés aux opérations financières de plus en plus complexes et rapides dans le contexte de la globalisation. On peut aussi mentionner le projet Solvabilité 2 et les normes IFRS. Ainsi, l’actuaire est un mathématicien appliqué, ingénieur de l'assurance et de la finance. Il doit concourir par ses compétences au bon fonctionnement et à la pérennité des entreprises ou organismes opérant dans ces domaines.
Le cursus universitaire d’un actuaire, de niveau Bac+5, est de nature scientifique, avec un caractère pluridisciplinaire marqué. Les mathématiques et la statistique y jouent un rôle prépondérant, mais il comprend aussi de l'informatique, de l'économie, de la comptabilité et du droit.
La formation d'actuaire de l'Université Paris-Dauphine a été fondée en 2001 par le Professeur Christian HESS. Elle est dispensée dans le cadre du Département MIDO et est reconnue officiellement par l'Institut des Actuaires (IA). Elle comprend trois années d'études : la troisième année de la licence MI2E et les deux années du Master MMD, spécialité Actuariat.
Une fois le diplôme obtenu, les étudiants peuvent accéder à l’Institut des Actuaires, organisation professionnelle qui regroupe toutes les formations françaises d’actuaires et qui compte actuellement 2300 membres environ. Le nouveau diplômé est d’abord admis comme membre associé de l’IA. Il doit pour cela en faire la demande et régler sa cotisation annuelle. Ensuite, à l’issue de deux années de pratique professionnelle, il pourra postuler pour la qualification. Il deviendra alors membre qualifié de l’Institut des Actuaires. Des dispositions récentes stipulent aussi qu’un actuaire doit périodiquement justifier du maintien de sa compétence et montrer qu’il se tient informé des évolutions de la profession.

Organisation du cursus
Comme indiqué ci-dessus, les enseignements de la formation d'actuariat sont répartis sur trois années. La première année comprend les enseignements de la licence de mathématiques appliquées du département MIDO (année L3), avec son option « Gestion des Risques et Produits dérivés ». La deuxième année comprend les enseignements de première année du Master MIDO, parcours actuariat. Ce parcours comprend notamment des enseignements Mathématiques de l’assurance (actuariat) et de la Finance. Le Master 2 spécialité Actuariat constitue la troisième année de la formation actuarielle.
L’admission au Master 2 est conditionnée par le cursus universitaire des candidats, en particulier par les notes obtenues en licence et Master 1. L’admission d’étudiants extérieurs à l’Université Paris-Dauphine est possible sous réserve qu’ils justifient d’une formation compatible avec les pré-requis demandés.
Le cursus du Master 2 comprend d’abord des enseignements théoriques et pratiques qui sont dispensés à l’Université Paris-Dauphine entre la mi-septembre et la fin mars. Il comprend ensuite un stage en entreprise d'une durée minimale de cinq mois entre avril et septembre.

2 - STAGE ET MÉMOIRE

Au cours du stage, l’étudiant prépare son mémoire d’actuariat sous la responsabilité d’un actuaire confirmé. La recherche du stage incombe à l’étudiant, mais le secrétariat du Master 2 reçoit régulièrement des offres de stages et les diffuse par le biais des panneaux d’affichage notamment.
Le sujet du mémoire est approuvé par le responsable du Master après consultation éventuelle des actuaires enseignant dans le Master 2.
Chaque étudiant stagiaire est suivi par un maître de stage, actuaire exerçant de préférence dans l’entreprise d’accueil. Un tuteur universitaire peut-être désigné, mais ce dernier ne remplace en aucun cas le tuteur d’entreprise. Une fois rédigé, le mémoire donne lieu à une soutenance orale devant un jury composé d’universitaires et d’actuaires praticiens. Le stage et le mémoire sont évalués et notés par le jury de soutenance avec l’assistance du tuteur d’entreprise.

3 - MODALITÉS D’ADMISSION AU MASTER 2 ACTUARIAT

Les dossiers de candidature sont à retirer courant mai et à retourner au secrétariat fin juin (les dates précises sont communiquées à l’avance chaque année). Une sélection est effectuée en tenant compte de la nature et de la qualité des dossiers de candidatures et du nombre de places disponibles. Le profil recherché correspond à celui de la première année du master MIDO, parcours actuariat, ou cursus équivalent.
L’autorisation d’inscription au Master 2 spécialité Actuariat est décidée par une commission d’admission nommée par le président de l’Université Paris Dauphine, comprenant obligatoirement des universitaires. Des professionnels et/ou des représentants de l’Institut des Actuaires peuvent également en faire partie. Cette commission décide de l’autorisation d’inscription au Master 2 spécialité Actuariat en prenant en compte les critères indiqués précédemment.
La commission d’admission a la possibilité d’admettre des étudiants ne satisfaisant pas complètement aux pré-requis mentionnés ci-dessus. Dans ce cas, les étudiants admis ont l’obligation de valider les enseignements d’ « Actuariat 1 – Introduction » et « Processus de Poisson et méthodes actuarielles » de la première année de Master.

4 - MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Les conditions précises de délivrance du diplôme du Master 2 sont revues chaque année et votées par le Conseil du Département MIDO et le Conseil d’Administration de l’Université. Le Département MIDO diffuse chaque année un document officiel qui présente le détail des modalités retenues.
La délivrance du Master 2 spécialité Actuariat est décidée par le jury du Master 2. Elle prend en compte l’ensemble des éléments prévus dans le règlement du contrôle des connaissances : participation aux enseignements et notes obtenues aux divers contrôles (examens, partiels…). Ces éléments comprennent, entre autres, l’évaluation du mémoire d’actuariat.
5 - LE CORPS ENSEIGNANT
L’équipe enseignante du M2 Actuariat est composée d’universitaires de l’Université Paris-Dauphine ou d’autres établissements et de praticiens exerçant principalement dans les secteurs assurantiel ou financier.

ENSEIGNANTS UNIVERSITAIRES

BALABDAOUI-MOHR Fadoua, Maître de conférences à l’Université Paris Dauphine
Statistique approfondie

BERTRAND Patrice, Maître de conférences à l’Université Paris-Dauphine
Analyse des données et scoring

DE CRÉMIERS Laurence, Maître de conférences au CNAM
Séries temporelles

ELIE Romuald, Maître de Conférences à l’Université Paris Dauphine
Valorisation d‘actifs financiers en temps continu

HOFFMANN Marc, Professeur à l’Université Paris-Dauphine
Econométrie de la finance

HÉNON Sandrine, Professeur agrégé de mathématiques à l’Université Paris-Dauphine
Modèles de taux d’intérêt

LITWIN Witold, Professeur à l’Université Paris Dauphine
Base de données pour l’actuariat

RIVOIRARD Vincent, Professeur à l’Université Paris Dauphine
Méthodes de régression non standard

WINTENBERGER Olivier, Maître de Conférences à l’Université Paris Dauphine
Théorie des valeurs extrêmes et réassurance (partie 1)


ENSEIGNANTS PRATICIENS

BATHOSSI Damien, Gestionnaire des risques techniques, Groupe Caisse d’Epargne
Applications statistiques et actuarielles du logiciel SAS

BÉHAR Thomas, Directeur Partenariats et Développement Commercial, CNP Assurances
Retraite et prévoyance

BERNAY André, Commissaire Contrôleur, Autorité de Contrôle Prudentiel
Retraite et prévoyance

BOYER-CHAMMARD Romain, Actuaire, GENERALI
Théorie des valeurs extrêmes et réassurance (partie 2)

BUISINE Sylvain, Insurance-Linked Securities portfolio manager, Axa IM
Solvency II in Practice, from risk quantification to enterprise risk management

CARÉ Philippe, Consultant, MERCER
Programmes sociaux internationaux

DELION Geoffroy, Directeur des ressources humaines, Groupe WINTER & Associés
Actuaire : trouver son poste

DUPONT Alexis, Commissaire Contrôleur, Autorité de Contrôle Prudentiel
Théorie de l’assurance vie

FAIVRE Didier, Ingénieur quantitatif, Crédit Agricole CIB
Méthodes numériques de la finance

GENISSON Mathieu, Analyste ALM et Opérations de marchés, Crédit Agricole IdF
VBA

GRISLAIN-LETREMY Céline, Administrateur INSEE
Introduction à l’économie du risque et de l’assurance 2/2

MASCOMÈRE Pierre, Actuaire consultant
Actuariat de la retraite par répartition

MONTADOR Laurent, Souscripteur en réassurance, CCR,
Approche pratique de la réassurance

NESSI Jean-Marie, Actuaire agrégé, conseil et formations
Principes de base de l’assurance dommages 1/2

OMNES Florent, Ingénieur Financier à la CPR –Asset Management
Risque de crédit

PEUBEZ Gontran, Consultant, Deloitte
Actuariat des engagements sociaux

RILEY Timothy, Consultant en entreprise
Anglais de l’assurance et de la réassurance

ROUSSELON Julien, Commissaire Contrôleur, Autorité de Contrôle Prudentiel
Gestion actif-passif d’une société d’assurance

SALHI Yahia, Actuaire IA, SCOR
Démographie et tables de mortalité

SCHAAL Olivier, Économiste, Direction Financière AGF
Introduction à l’économie du risque et de l’assurance 1/2

SICSIC Michael, Directeur des risques opérationnels, Aviva
Solvency II in Practice, from risk quantification to enterprise risk management

SURU Adrien, Chargé d’études actuarielles, Allianz
Principes de base de l’assurance dommages 2/2

VAUCHER Marc, Commissaire Contrôleur, Autorité de Contrôle Prudentiel
Comptabilité et réglementation de l’assurance

VITE Philippe, Ingénieur modèle de risque, NATIXIS
Gestion des risques bancaires - VaR
6 - DESCRIPTION DÉTAILLÉE DU CURSUS

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Le cursus du M2 Actuariat comprend des cours (ou enseignements) obligatoires, des cours facultatifs et un mémoire de fin d’année accompagnant un stage en entreprise. La présentation du mémoire d’Actuariat devant le jury de l’Institut des Actuaires afin de d’obtenir le titre d’Actuaire est conditionnelle à la validation par un tuteur académique du contenu de ce mémoire.

L’ensemble des cours obligatoires constitue le tronc commun du cursus. Il comprend deux blocs :
bloc des enseignements de techniques actuarielles fondamentales
bloc des enseignements complémentaires.

Les cours facultatifs appartiennent soit au cursus du Master Ingénierie Statistique et Financière (ISF) de l’Université Paris-Dauphine, soit au cursus de 3ème Année de l’Ecole Centrale Paris. S’ils le souhaitent et si leur emploi du temps le permet, les étudiants du M2 Actuariat peuvent valider un ou plusieurs de ces cours, mais aucun n’est obligatoire.

Les étudiants n’ayant pas suivi la filière Actuariat du M1 Math de l’Université Paris-Dauphine doivent également valider certains enseignements prérequis, faisant partie du programme de M1.

ENSEIGNEMENTS PREREQUIS

Introduction à l’actuariat – Pierre LOTI-VIAUD
Processus de Poisson et méthodes actuarielles – Marc HOFFMANN


ENSEIGNEMENTS DE TECHNIQUES ACTUARIELLES FONDAMENTALES

Assurance

Retraite et prévoyance – Thomas BÉHAR et André BERNAY
Actuariat des engagements sociaux – Gontran PEUBEZ
Gestion actif- passif en assurance – Julien ROUSSELON
Comptabilité et réglementation de l’assurance – Marc VAUCHER
Pratique de la réassurance – Laurent MONTADOR
Théorie des valeurs extrêmes et réassurance – Olivier WINTENBERGER et Romain BOYER-CHAMMARD
Théorie de l’assurance vie – Alexis DUPONT
Principes de base de l’assurance dommages –Jean-Marie NESSI et Adrien SURU
Solvency II in Practice, from risk quantification to enterprise risk management – Sylvain BUISINE et Michael SICSIC


Finance

Gestion des risques bancaires - VaR – Philippe VITE
Valorisation d’actifs en temps continu – Romuald ELIE
Modèles de taux d’intérêt – Sandrine HÉNON
Économétrie de la finance – Marc HOFFMANN
Méthodes numériques en finance – Didier FAIVRE

ENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES

Séries temporelles – Laurence de CRÉMIERS
Analyse des données approfondies – Patrice BERTRAND
Bases de données pour l’actuariat – Witold LITWIN
Anglais de l’assurance et de la finance – Timothy RILEY
Applications statistiques et actuarielles du logiciel SAS – Damien BATHOSSI
Démographie et tables de mortalité – Yahia SALHI
Programmes sociaux internationaux – Philippe CARÉ
Actuariat de la retraite par répartition – Pierre MASCOMÈRE
Économie du risque et de l’assurance – Olivier SCHAAL et Céline LETREMY
VBA – Matthieu GENISSON
Actuaire, trouver son poste – Geoffroy DELYON

ENSEIGNEMENTS FACULTATIFS

(a) à l’Université Paris-Dauphine

Méthodes de régression non standard – Vincent RIVOIRARD
Risque de crédit – Florent OMNES
Statistique approfondie – Fadoua BALABDAOUI-MOHR

(b) à l’Ecole Centrale Paris

Stratégie et concurrence – Frédéric FRERY
Economie internationale – Pascal DA COSTA
Financements structurés et dérivés de crédit – Olivier TOUTAIN
Calibration de modèles – Frédéric ABERGEL
Physique des marchés – Frédéric ABERGEL

ENSEIGNEMENTS DE TECHNIQUES ACTUARIELLES FONDAMENTALES
ASSURANCE

1. Retraite et prÉvoyance

Trimestre : 2ème trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsables du cours : Thomas BÉHAR et André BERNAY
Statut : obligatoire
Objectifs de l’enseignement : présenter une vue d’ensemble des systèmes de retraite et prévoyance en France et à l’étranger, et des problèmes liès à leur gestion.

Contenu de l’enseignement :
Retraites. Les rentes viagères, les systèmes de retraite. Le marché, les produits et les acteurs en France Le cadre réglementaire français et ses évolutions récentes, le fonds de réserve des retraites. Autres systèmes de retraite et leurs évolutions récentes dans le monde. Gestion actif-passif, gestion de portefeuille, optimisations statique et dynamique.
Prévoyance. Le marché, les produits et les acteurs en France. Le cadre réglementaire français et ses évolutions récentes (loi Évin, l’APA, …). Comparaison internationale. Construction et suivi des tables de maintien. Tarification, provisions mathématiques. Les comptes annuels : simulation prospective. Gestion actif-passif. Réassurance. Dépendance. Incapacité-invalidité. Assurance santé.

Nature et méthodes d’enseignement : cours magistral
Mode d’évaluation : examen final

Bibliographie :
J.F. Boulier, D. Dupré, Gestion financière des fonds de retraite, Economica (2002).


2. Actuariat des engagements sociaux

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 18 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du programme du cours : Gontran PEUBEZ
Statut : obligatoire
Objectifs de l’enseignement : présentation générale des systèmes de protection sociale en France et en Europe.

Contenu de l’enseignement :
Rappels des régimes généraux : Sécurité Sociale, ARRCO, AGIRC.
Régimes spécifiques complémentaires : État, EDF, SNCF, Banques. Régimes complémentaires dans les entreprises : IDR, Chapeau, Mutuelle Maladie, Incapacité / Invalidité, Décès, Stock Options.
Assurance ou Auto assurance : externalisation des régimes (assurance, ou IP ou Captives), suivi des engagements, comptabilisation des engagements (normes US, IAS, Française).
Les régimes étrangers, quelques exemples : fonds de pensions au UK, régimes coréens, allemands et italiens.
Une harmonisation des régimes en Europe : faisabilité ou blocage ? - Fiscalité - les effets financiers et démographiques (tables de mortalité et rendements des actifs) - capitalisation versus répartition - cas des groupes - le réglementaire ...
Nature et méthode d’enseignement : cours magistral
Mode d’évaluation : examen final.

Bibliographie :


3. Gestion actif-passif d’une sociÉTÉ d’assurance

Trimestre : 2ème trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du cours : ROUSSELON Julien
Statut : obligatoire
Objectifs de l’enseignement : Ce cours a pour objectif de faire comprendre pourquoi la gestion actif-passif est particulièrement cruciale au sein d'une société d'assurance et comment elle y est mise en oeuvre. Les outils de gestion actif-passif, des premiers jusqu'aux plus récents, font l'objet d'une présentation et d'exercices d'application. Différentes méthodes de couvertures des risques actif-passif seront présentées et analysées à travers des études de cas.

Contenu de l’enseignement :
Les enjeux de la gestion actif-passif en assurance. Les spécificités de l'assurance. Les différents types de risques.
La gestion actif-passif. La réglementation en matière de gestion actif-passif. Les outils de gestion actif-passif. Les outils traditionnels.
Les simulations actif-passif : modèles déterministes, modèles stochastiques.
Les méthodes de couverture des risques de bilan.
La gestion financière dédiée.
La couverture financière.
La réassurance des risques actif-passif.

Nature et méthodes d’enseignement : cours magistral
Mode d’évaluation : examen final.

Bibliographie :


4. Comptabilite et reglementation de l’assurance

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 15 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du programme du cours : VAUCHER Marc
Statut : obligatoire
Nature et méthode d’enseignement : cours magistral
Mode d’évaluation : examen final.

Objectifs de l’enseignement :
Ce cours a pour premier objectif de faire comprendre les grands principes de la comptabilité en assurance, et notamment ses spécificités par rapport à la comptabilité générale. Cette présentation des principes comptables permettra ensuite de comprendre en quoi consiste et comment se justifie la réglementation prudentielle qui s’impose aux sociétés d’assurance. Elle s’achève finalement sur une brève présentation de solvabilité 2 et de la remise en cause des principes précédemment exposés que ce nouveau cadre prudentiel induit.

Contenu de l’enseignement :
les buts et les méthodes de la comptabilité.
L’inventaire d’une société d’assurance.
L’analyse des comptes annuels.
La réglementation prudentielle.
L’évaluation des engagements envers les assurés.
La marge de solvabilité.
Portées et limites de la réglementation.
Solvabilité 2 : un nouveau cadre européen pour la supervision des assureurs.

Bibliographie :
A. Tosetti, T. Behar, M. Fromenteau, S. Ménart, Assurance: comptabilité, règlementation, actuaria, Economica, 2002
P. Petauton, Théorie et pratique de l’assurance-vie, Dunod, 2004
P. Petauton, Théorie de l’assurance dommages, Dunod, 2002
C. Hess, Méthodes actuarielles de l’assurance-vie, Economica
F. Le Vallois, P. Palsky, B. Paris, A. Tosetti, Gestion actif-passif en assurance-vie, Economica, 2003

5. Approche pratique de la réassurance

Trimestre : 2ème trimestre
Volume horaire : 15 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du cours : Laurent MONTADOR
Statut : obligatoire
Nature et méthodes d’enseignement : cours magistral
Pré-requis : cours de théorie du risque et réassurance (premier trimestre)
Mode d’évaluation : examen final

Objectifs de l’enseignement : permettre aux étudiants l’étude, la compréhension, et la tarification des contrats de réassurance.

Contenu de l’enseignement :
Fonctions de la réassurance
Description des outils de la réassurance proportionnel/non proportionnel:
utilisation technique et comptable, calcul de primes acquises,
Entrée/Sortie de portefeuilles primes et sinistres, fonctionnements par exercice de souscription, de survenance ou de déclaration.
Cotation des traités proportionnels
Cotations des traités non proportionnels - par expérience/ par approche de lois/ par exposition:
branches à déroulement court
Approche de la modélisation détaillée des catastrophes naturelles
branches à déroulement long, triangulation et méthodes de projection Chain Ladder, clauses spécifiques
Bibliographie :
R. Carter, Reinsurance, Kluwer, 1983
J. Blondeau, C. Partrat, La réassurance : approche technique, Economica, 2002

6. Theorie des valeurs extrêmes et reassurance

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 30 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsables du cours : Romain BOYER CHAMMARD et Olivier WINTENBERGER
Statut : obligatoire
Nature et méthode d’enseignement : cours magistral
Pré-requis : option d’actuariat de première année de master Actuariat
Mode d’évaluation : examen final

Objectifs de l’enseignement : Ce cours divisé en 2 parties a pour but d’introduire des notions de la théorie des valeurs extrêmes dans la première partie et de présenter des modèles de base utilisés en théorie de la réassurance.
- Théorie des valeurs extrêmes et applications.
Inférence statistique sur les queues de distribution.
Rappels et compléments sur les modèles de base utilisés en théorie de la réassurance.
Les modalités pratiques de la réassurance, détermination du niveau de la réassurance.
Optimisation de la réassurance.


Contenu de l’enseignement :
Théorie des valeurs extrêmes : ce cours de 15H est assuré cette année par Thomas MIKOSCH de l’institut de mathématiques actuarielles de Copenhague. Le cours est en anglais. Les notions de valeurs extrêmes et distributions à queues épaisses sont introduites. L’approche est à la fois asymptotique (théorème des 3 classes, domaines max-stables) et non-asymptotique (propriétés de moments). L’inférence statistique pour les lois de Pareto généralisées est décrite (la méthode P.O.T.). Enfin, le problème de quantification de la dépendance dans les extrêmes est approché (copules, extrémogrammes).
Réassurance : ce cours de 15H se décompose en deux sous-parties. Dans un premier temps, les modèles de bases de l’assurance non vie sont rappelés : modélisation de la fréquence des sinistres et du coût (lois usuelles, estimations des paramètres) puis de la charge totale (Monte Carlo, Panjer, approximation Normal Power, transformation de Fourier). La seconde partie est une introduction à la réassurance : principes et objectifs, réassurance proportionnelle (traités en quote part et en excédent de plein, optimisation de la réassurance proportionnelle), réassurance non proportionnelle (traités en excédent de sinistre, stop loss, LCR, pooling, clauses de reconstitution), calcul des moments de la charge nette et de la charge cédées, optimisation de la réassurance (approche rendement/risque, choix des indicateurs de risques, notion de création de valeur), lien avec le besoin en fonds propres dans les référentiels Solvabilité I et II (risque de prime, de provisions, de catastrophes et de contrepartie).


Bibliographie :
- J. Blondeau et C. Partrat : "La réassurance - Approche technique", Economica, (2003).
A. Charpentier, M. Denuit : "Mathématiques de l’assurance non vie", Economica, Paris (2005)
- C.D. Daykin, T. Pentikaïnen and M. Pesonen, "Practical Risk Theory for Actuaries", Chapman & Hall (1994)
- P. Embrechts, C. Kluppelberg and T. Mikosch "Modelling Extremal Events for Finance and Insurance", Springer (1997)
T. Mikosch "Non-Life Insurance Mathematics. An Introduction with the Poisson Process", 2nd edition. Springer (2009)
C. Partrat, J.L. Besson : "Assurance non vie, modélisation, simulation", Economica, Paris (2004)
A. Tosetti et al : "Assurance : Comptabilité, Réglementation, Actuariat", Economica, Paris (2000)

7. Theorie de l’assurance vie

Trimestre : 2ème trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsables du cours : Alexis DUPONT
Statut : obligatoire
Nature et méthode d’enseignement : cours magistral, étude de cas
Pré-requis : aucun
Mode d’évaluation : examen final
Objectifs de l’enseignement : présenter les bases de l’assurance vie.

Contenu de l’enseignement :
1. Présentation de l’assurance-vie
La première partie du cours sera consacrée à une présentation générale de l’assurance-vie et de ses spécificités (origine, acteurs du marché, caractéristiques des produits) et aux bases techniques et actuarielles.
Présentation du secteur de l’assurance-vie : origine et acteurs du marché
Les principaux produits d’assurance-vie : présentation, aspects réglementaires et fiscaux, éléments de comptabilité
Les bases financières et actuarielles : l’intérêt, l’actualisation, rappels de probabilité, tables de mortalité et calcul actuariel
Exercices

2. Actuariat de l’assurance-vie
La deuxième partie du cours d’actuariat de l’assurance-vie met en application les concepts introduits précédemment sur des produits plus complexes. On rappelle également à cette occasion le cadre réglementaire actuellement en vigueur.
Tarification en assurance-vie : prime pure, prime commerciale
Aspects réglementaires et prudentiels
Provisions mathématiques vie (méthodes théoriques et application, zillmérisation)
Exercices
Participation aux bénéfices
3. Gestion d’un organisme d’assurance-vie
La troisième partie aborde les problématiques des organismes d’assurance-vie, en matière de gestion des contrats et de gestion du risque.
Vie des contrats (rachats, …)
Gestion du risque et théorie de la ruine, gestion actif/passif
Politique de réassurance
Exercices
Nouveaux contrats et nouveaux risques (variable annuities, risque de longévité, …)
Solvabilité 2 et l’assurance-vie.


8. Principes de base de l’assurance dommage


Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 24 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsables du cours : Jean-Marie NESSI et Adrien SURU
Statut : obligatoire
Nature et méthode d’enseignement : cours magistral, étude de cas
Pré-requis : probabilités, plan comptable général
Mode d’évaluation : examen final
Objectifs de l’enseignement : Former les futurs praticiens de l’assurance dommages au vocabulaire, aux notions de base et aux enjeux de la matière.
Contenu de l’enseignement :
1. Le fonctionnement de l’assurance non-vie
La première partie du cours sera consacrée à une présentation de l’assurance non-vie : quels en sont les acteurs ? Quels sont les produits commercialisés ? Comment fonctionne une entreprise d’assurance ?
Contrat d’assurance : définition et réglementation – quelles implications sur la gestion des risques (possibilité de résiler, de retarifer pour l’assureur et/ou l’assuré)
Les entreprises d’assurance : forme juridique, agréments, le contrôle de l’Etat – implications sur la gestion financière (possibilité de recapitaliser, sur le mode de fixation des tarifs, sur la gouvernance)
La distribution des contrats : habilitation, courtiers, agents généraux, mandataires (implications sur le contrôle interne et les points d’attention particuliers dépendant du type de réseau)
Comptabilité des assurances : bilan, compte de résultat, enregistrement des sinistres par année de survenance
2. Actuariat dommages
La deuxième partie du cours sera plus technique et présentera les modèles actuariels classiques de l’assurance non-vie. Elle s’axera autour de 3 pôles : la tarification de produits d’assurance, le calcul des provisions techniques et les méthodes de transferts de risque.
Une séance sera consacrée à l’étude des assurances dommages présentant quelques spécificités.
Tarification : définition du risque, modèle intensité-fréquence, calcul des primes pures et commerciales, segmentation du risque, crédibilité, estimation de la probabilité de ruine
Provisions de sinistres : méthodes dossier/dossier, provisionnement au coût moyen, méthodes des cadences, introduction aux modèles stochastiques, suivi des liquidations
Provisions de prime et évaluation des risques en cours
Transfert des risques : définition des traités de réassurance proportionnelle et non-proportionnelle, calcul des primes, introduction aux modèles de risque extrêmes, titrisation
Cas particuliers : bonus-malus en assurance automobile, provision pour sinistres non encore manifestés en assurance construction.
3. Application pratique
La dernière séance sera consacrée à l’application des principes actuariels à une entreprise fictive d’assurance dommages qui fournit des produits d’assurance automobile et de multirisque habitation. Il s’agira de tarifer des produits nouveaux, d’effectuer le calcul des provisions et de choisir le programme de réassurance le plus adapté aux risques.

9. Solvency II in Practice, from risk quantification to enterprise risk management


Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 24 heures
Nombre d’ECTS : 1
Responsable du programme du cours : Sylvain BUISINE et Michael SICSIC
Statut : obligatoire
Nature et méthode d’enseignement : cours magistral en anglais
Mode d’évaluation : examen final

Objectives: The European framework related to solvency rules for Insurer and Re-Insurer will be presented with a focus on quantitative aspects during the Module 1 and a focus on Risk Management during the module 2. This course will allow the students to get a good understanding of the Solvency II framework and how it will influence the actuarial function and risk management approach in the insurance industry.

Content:
Part 1 : General Presentation – S. Buisine / M. Sicsic – 3 hours
From Solvency I to Solvency II
Preliminary Work and Impact Analysis
The legal basis of Solvency 2
The Solvency II Directive
The 3 pillars of Solvency II
Overall expected impact of solvency II
Link with other related reforms : Basel II and III, IFRS, etc…
Part 2 : Quantitative Aspects : Risk Measurement and Capital Requirement – S. Buisine – 12 hours
Preliminary concepts: VaR, economic balance sheet, fair value / best estimate
Solvency Capital Requirement
Minimum Capital Requirement
Technical Provisions
Own Funds (Fonds Propres)
Prudential Balance Sheet (Bilan Prudentiel)
Part 3 : Enterprise Risk Management for Insurers – M. Sicsic – 9 hours
Fundamentals on ERM : What is it ? Why do we need it ? ERM in Solvency II context
Governance and Risk Management Framework
Focus on key functions : Actuarial, Audit, Risk and Compliance
Operational Risk Management – Framework and Specificities around quantification
ORSA (Own Risk and Solvency Assessment)
Other Aspects : Prudential Reporting and External Communication


Bibliographie :

FINANCE

1. Gestion des risques bancaires - VaR

Trimestre : 2ème trimestre
Volume horaire : 15 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du cours : Philippe VITE
Statut : obligatoire
Nature et méthodes d’enseignement : cours magistral
Pré-requis : enseignements optionnels de finance des licence et maîtrise MASS
Mode d’évaluation : examen final
Objectifs de l’enseignement : Analyse des modèles mathématiques du risque de marché, étude des méthodes de gestion globales du risque de marché, la VaR comme mesure globale du risque.

Contenu de l’enseignement :
Introduction. Quelques désastres financiers, la modélisation du risque en finance, mesure cohérente de risque, volatilité.
La valeur risquée, VaR, définition, la VaR comme mesure cohérente de risque.
La théorie du portefeuille et l'agrégation des risques, agrégation temporelle des risques.
VaR Gaussienne, prise en compte de la non normalité des distributions des données financières, asymétrie, queues de distributions épaisses.
Expected shortfall.
Distributions de valeurs extrêmes et la VaR. Méthode de Cornish-Fisher et la VaR.
Méthodologies de calcul de la VaR : méthode historique, méthode analytique, méthode de simulation de Monte Carlo.
VaR, matrice de corrélations et matrice de variances et covariances.
Présentation de RiskMetrics de J.P. Morgan. Données, méthodologie, interprétations.
Risque sur instruments au comptant et Riskmetrics (zéro coupons, obligations, positions de change, actions).
Présentation Riskmetrics 2006.
VaR et Tests de stress
Backtestisng de la VaR
Credit VaR. Présentation, notation et matrice de transition.

Bibliographie :
P. Jorion, Value at Risk, McGraw-Hill, 2000
D. Lamberton, B. Lapeyre, Introduction au calcul stochastique appliqué à la finance, Ellipse, 1991
J. Longerstaey, L. More, Introduction to RiskMetrics, Morgan Guaranty Trust Company, 1995.
J. Hull, Risk management and financial institutions, Prentice-Hall Pearson Education, 2010
J. Hull, Options, futures and other derivatives, Prentice-Hall Pearson Education, 2008
R. Portait, P. Poncet, Finance de Marché, Dalloz, 2009
2. Valorisation d’actifs financiers en temps continu

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du programme du cours : Romuald ELIE
Statut : obligatoire
Nature et méthode d’enseignement : cours magistral
Pré-requis : cours de probabilités niveau première année de master.
Mode d’évaluation : examen final

Objectifs de l’enseignement :
L’objet de ce cours est d’introduire les élèves aux techniques de valorisation et de couverture de produits dérivés dans des modèles financiers en temps continu. A travers les notions de calcul stochastique, nous aborderons ces questions d’un point de vue à la fois théorique et pratique. Les problématiques de caibration, estimation des paramètres du modèle et simulation numérique des prix seront également abordées.

Contenu de l’enseignement :
Arbitrage, probabilité risque neutre et modèle binomial
Le Marché Brownien et l’intégrale stochastique pour portefeuille de couverture.
Le modèle de Black Scholes : propriétés et limites
Volatilité locale, équation de Dupire et Volatilité stochastique
Estimation de paramètre ou Calibration de modèle.
Méthodes numériques et calcul des Grecques
Temps d'arrêt et Options américaines.
Un produit entre la finance et l’assurance : les Variable Annuities.

Bibliographie :
D. Lamberton & B. Lapeyre, Introduction au calcul stochastique appliqué à la finance, 1997.
N. El Karoui & E. Gobet, Les outils stochastiques des marchés financiers - Une visite guidée de Einstein à Black-Scholes, 2011
Karatzas and S. Shreve, Brownian motion and stochastic calculus, Springer, 1988
B. Oksendal, Stochastic differential equations, Springer, 1995.
3. MODÈLES DE TAUX D’INTÉRÊT

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du programme du cours : Sandrine HÉNON
Statut : obligatoire
Nature et méthode d’enseignement : cours magistral
Pré-requis : notions de base de calcul stochastique, enseignements optionnels de finance des licence et master première année.
Mode d’évaluation : examen final
Objectifs de l’enseignement :
Ce cours est consacré aux modèles de taux d'intérêt à temps continu. Au travers de nombreux exemples, on décrit leur utilisation pour évaluer les produits dérivés sur taux d'intérêt.

Contenu de l’enseignement :
0/ Quelques outils de calcul stochastique : rappels.
Formule d’Ito
Changement de probabilité : définition, théorème de Girsanov, formule pour les espérances conditionnelles.
1/ Généralités sur les taux d'intérêt :
Définitions : zéro-coupon, taux forward instantanés, taux court (ou taux spot)
Modèles simples du taux court au travers de deux exemples : modèles de Vasicek et de CIR (Cox, Ingersoll et Ross).
Modèles de Heath, Jarrow, Morton (HJM), proba risque-neutre, dynamique des zéro-coupon.
2/ Produits de taux classiques.
Généralités : formule de Black, phénomènes associés à la courbe de volatilités, taux forward, swap, taux swap.
Changement de numéraire et probabilités forward.
Application : prix des produits vanilles, les caplets et les swaptions.
3/ Modèle LGM à un facteur.
4/ Modèle BGM (Brace, Gatarek et Musiela) / Jamishidian.
5/ Modèles à volatilité stochastique 
Définition
Modèle SABR.
Modèle d’Heston

Bibliographie :
Lamberton D.,  Lapeyre B. (1997) , Introduction au Calcul Stochastique Appliqué à la Finance, 2nde édition. Ellipses.
Damiano Brigo and Fabio Mercurio (2006) , Interest Rate Models – Theory and Practice 2nd édition, Springer.
P. Hagan, D. Kumar, A. Lesniewski and D. Woodward (2001) , Managing Smile Risk, WILMOTT Magazine, September, 84-108.
4. Econometrie de la finance

Trimestre : 2eme trimestre
Volume horaire : 18 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du programme du cours :  Marc HOFFMANN
Statut : obligatoire
Nature et méthode d’enseignement : cours magistral
Pré-requis : statistiques, séries temporelles, introduction aux marchés financiers.
Mode d’évaluation : l’évaluation se basera sur un examen terminal.
Objectifs de l’enseignement :
Ce cours a pour objectif de présenter les principales contributions de l’économétrie et des statistiques à la modélisation des rentabilités financières, ainsi que les principaux faits stylisés afférents. Une introduction à la théorie du portefeuille et à l’économétrie des produits dérivés sera aussi présentée.

Contenu de l’enseignement :
Rappels statistiques et modélisation des rendements financiers : hypothèse statistique forte, propriétés statistiques des estimateurs empiriques (distance finie et asymptotique), concept d’annualisation, propriétés statistiques de l’agrégation en portefeuille, extensions au cas général sous hypothèse d’échantillonnage.
Théorie du portefeuille : analyse moyenne-variance, frontière efficiente (approches globales puis tracé progressif), capital market line, MEDAF/CAPM, faits stylisés et efficience avérée, mesures de risque.
Processus Autorégressifs : stationnarité et opérateurs retard, rappels de séries temporelles, processus AR, MA, ARMA, spécification visuelle, estimation et tests, procédure de Box et Jenkins, tests de résidus, processus ARCH-GARCH, confrontation aux faits stylisés.
Econométrie des produits dérivés : marchés complets et incomplets, modèle de Black-Scholes (propriétés et inférence statistique), l’effet smile et sa correction, volatilité stochastique.
Travaux pratiques : vente à découvert, construction de portefeuilles d’arbitrage et techniques de gestion alternative, modèles MDH (Tauchen et Pitts)
Bibliographie :
- C. Gouriéroux, O. Scaillet et A. Szafarz, Économétrie de la finance, Economica
- R. Portait, P.Poncet – Finance de Marché, Dalloz-Sirey
5. MÉthodes numÉriques de la finance

Trimestre : 2ème trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du cours : Didier FAIVRE et Daniel THELL
Statut : obligatoire
Nature et méthodes d’enseignement : cours magistral
Pré-requis : calcul stochastique et modèles d’évaluation d’actifs financiers en temps continu
Mode d’évaluation : examen final
Objectifs de l’enseignement : présentation succincte des principales méthodes numériques utilisées en finance pour l’évaluation des produits dérivés.

Contenu de l’enseignement :
Théorie de la Réplication : valorisation des options, valorisation d’un produit structuré
Formule de Feymann Kac et options européennes, asiatiques et américaines
Méthodes numériques : arbres, EDP
Révision Préalable : Black-Scholes lognormal, payoffs d’options classiques, grecques
Arbre binomial, application aux payoffs américains et inclusion des dividendes
Théorie des EDP et discrétisation de la grille, conditions aux bornes
Générateur infinitésimal de diffusion
Théta-schémas Implicite/Explicite/Crank Nicolson, convergence, stabilité
Problématiques pratiques des produits à barrière, vol locale, asians, multi sous-jacent
Calcul de grecques par arbres et EDP
Recalcul ou lecture sur la grille
Décomposition du pricing d’un produit (payoff, risques, modèle, méthode numérique)
Calibration / lissage via Splines, Newton-Raphson, extrapolation-interpolation
Exemples pratiques sur Excel et utilisation d’un pricer d’EDP et d’arbres binomiaux sur Excel
Présentation et utilisation d’un logiciel d’évaluation d’obligations convertibles
Monte-Carlo :
Révision Préalable : Black-Scholes sur forward, lognormal ou gaussien
Générateurs de lois uniformes et gaussiennes, Méthode du rejet
Simulation de brownien : méthode forward, méthode du pont brownien
Discrétisation de trajectoires d’action en modèle lognormal ou gaussien, séparation entre processus déterministe (les forwards) et processus stochastique
Delta, gamma, vega par monte-carlo : méthode standard, initiation au méthodes alternatives (processus tangent et malliavin)
Réduction de variance, Variable antithétique, Variable de contrôle
Exemples pratique sur excel.

Bibliographie :
J. Hull : Options and futures and other derivatives, Prentice Hall international, 1999
P. Wilmott, Derivatives : the theory and practice of financial engineering, John Wiley, 1998
D. Lamberton, B. Lapeyre : Introduction au calcul stochastique appliqué a la finance, 1991.


ENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES

1. SÉries temporelles
Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 15 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du cours : Laurence de CRÉMIERS
Statut : obligatoire
Nature et méthodes d’enseignement : cours magistral
Mode d’évaluation : examen écrit.
Objectif de l’enseignement : théorie et pratique de l’analyse des séries temporelles : modélisation linéaire et prévision.

Contenu de l’enseignement :
Décomposition d’une série temporelle.
Rappels généraux sur la théorie des processus stochastiques en temps discret, stationnarité, autocorrélations.
Bruit blanc et Marche aléatoire.
Les modèles ARIMA (Box et Jenkins) : modèles autorégressifs (AR), moyennes mobiles (MA), ARMA, ARIMA et SARIMA, identification, estimation et prévision. Comparaison de modèles. Applications à l’aide du logiciel SAS®.

Bibliographie :
BOX G.E.P., JENKINS G.M. Time Series Analysis, Forecasting and Control. HOLDEN-DAY 1976.
CHATFIELD C. The Analysis of Time Series. An Introduction. CHAPMAN AND HALL 1999.
GOURIEROUX C., MONFORT A. Séries temporelles et modèles dynamiques. ECONOMICA 1990
HAMILTON J.D. Time Series Analysis PRINCETON UNIVERSITY PRESS 1994.
MAKRIDAKIS S. Forecasting. Methods and Applications. Wiley 1998
MELARD G. Méthodes de prévision à court terme. éditions de l’Université de Bruxelles 2008.
TENENHAUS M. Méthodes statistiques. DUNOD 2007.
YAFEE R. Time Series Analysis and Forecasting with applications of SAS and SPSS. Academic Press 2000.

2. Analyse des donnÉes et scoring

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 18 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du programme du cours : Patrice BERTRAND
Statut : obligatoire
Nature et méthodes de l'enseignement : cours magistral
Pré-requis : cours de statistique de licence MASS
Mode d'évaluation : examen final

Objectifs de l'enseignement : étude de méthodes d’analyse des données issues de l’analyse des correpondances.

Contenu de l’enseignement :
- Rappels et compléments sur l’Analyse Factorielle d’un nuage de points (ACP), l’Analyse des Correspondances (AFC), l’Analyse des Correspondances Multiples (ACM).
- Généralités sur les techniques de Scoring. Analyse Discriminante (AD) : Analyse factorielle discriminante, Analyse discriminante décisionnelle, Cas de deux groupes, Multicolinéarité, Analyse discriminante sur variables qualitatives (méthode DISQUAL, Analyse discriminante barycentrique), Analyse Discriminante Bayésienne dans le cas gaussien.
- Méthodes de validation : Validation croisée et courbe ROC.
- Régression logistique : Modélisation, Estimation des coefficients par le Maximum de Vraisemblance. Tests. Régression pas à pas.

L’ensemble de ces méthodes enseignées est illustré par des démonstrations du logiciel R sur des jeux de données réels (principalement ACP, AFC, ACM, AD linéaire et quadratique, Régression logistique).

Bibliographie :
- G. Saporta, Probabilités, analyse des données et statistique, Éditions Technip, 2006 (2° édition).
- M. Bardos, Analyse discriminante, Application au risque et scoring financier, Éditions Dunod, 2001.

3. Bases de donnees pour l’actuariat

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du cours : Witold LITWIN
Statut : obligatoire
Nature et méthodes d’enseignement : cours magistral
Pré-requis : cours de base de données de licence Mass.
Mode d’évaluation : l’évaluation se base sur l’accomplissement d’un projet.
Objectif de l’enseignement : Ce cours enseigne les bases de données d'une manière approfondie adaptée aux besoins de l’Actuariat. La théorie est illustrée par des exercices et par son utilisation dans les principaux systèmes de gestion de bases de données : MsAccess, SQL Server, MySQL…. On ne peut envisager la carrière d’un actuaire moderne sans de telles connaissances.

Contenu de l’enseignement :
Concepts fondamentaux : Bases de donnée, SGBD, modèle de données, model relationnel, schéma conceptuel, contraintes d’intégrité, notamment réferentielles, liens semantiques, jointures implicites, language de base de données, vues, interfaces 4GL.
Eléments d’architecture moderne d’un SGBD : architecture fonctionnelle ANSI SPARC, principaux modèles de données, architectures distribuées : client-serveur(s), parallèle, Web et « cloud ».
Conception relationnelle : rappel sur les clés (primaire, secondaire, super-clé, étrangère), valeurs nulles, dépendances; graphe de références, anomalies, décomposition sans perte à partir de la relation universelle par Théorèmes de Heath (DFs), de Fagin (DMVs) et par les jointures externes naturelles en présence de nuls. Schéma moderne de données avec les contraintes d’intégrité, celles référentielles, liens sémantiques, jointures implicites internes et externes. Expressions de définition de données en SQL et QBE.
Manipulation en SQL et QBE : Expressions de sélection QBE et SQL ; Expressions de valeur avancées, fonctions d’agrégation et celles scalaires sélectionnées, fonctions d’usager, composition de fonctions ; clauses GROUP BY, TOP et ORDER BY avancés, requêtes multibases, fouille de données, sorties graphiques.
Interfaces 4-GL et Web : Formulaires et Rapports. Enchainements par boutons et onglets. Graphismes de données. Interface usager. Prototypage rapide d’applications complètes.

Bibliographie :
Polycopies, Cours en Powerpoint (partiellement sonorisés), http://ceria.dauphine.fr/witold.html

4. Anglais de l’assurance et de la finance

Trimestre : 1er et 2ème trimestres
Volume horaire : 42 heures
Nombre d’ECTS : 4
Responsable du cours : Timothy RILEY
Statut : obligatoire
Nature et méthodes d’enseignement : cours magistral, travaux pratiques,présentations et discussion orale.
Mode d’évaluation : examen final et contrôle continu.

Objectif de l’enseignement : formation à l’expression parlée et écrite en anglais.

Contenu de l’enseignement : l’enseignement comportera des cours de grammaire et des exercices d’expression orale et de traduction, à partir de documents issus de l’industrie de l’assurance et de la finance.

Bibliographie :

5. Applications statistiques et actuarielles du logiciel SAS

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du cours : Damien BATHOSSI, Responsable Modélisation et Scores, NATIXIS
Statut : obligatoire
Nature et méthodes d’enseignement : Cours magistral et travaux pratiques en salle informatique.
Pré-requis : Savoir programmer dans au moins un langage de programmation comme pascal ou matlab, Cours de statistique de licence et maîtrise MASS
Mode d’évaluation : Réalisation d’un projet en binôme.

Objectifs de l’enseignement : Savoir programmer sous SAS en ayant une maîtrise des modules de base et de statistique.

Contenu de l’enseignement :
- SAS BASE :
L’étape DATA :
Définition d’une librairie de travail : Libname,
Format, Informat : Connaître ou modifier les attributs d’une variable. Instructions put et input
Recopie, fusion et concaténation de table : instruction set, merge, et SQL sous SAS
Sélection et renommée de variable : instruction keep, drop, rename
Sélection et filtrage d’observations : clause where, delete, output, if
Mise à jour de table à partir d’une autre : instruction update
Condition et boucle : la condition if, la boucle do, le bloc select
Fonction d’incrémentation : instruction retain
Les fonctions SAS : fonctions de manipulation de dates, de chaines de caractères, fonctions mathématiques et statistiques, fonctions aléatoires,…
Les vecteurs de variable : fonction array.
Import et export de fichier texte : fonction filename
Etape DATA sans création de table : data _null_
L’étape PROC : Procédures d’ordre générales
Importation et exportation de table : proc import, proc export, importation et exportation à travers le display manager
Connaître les propriétés d’une table : proc contents et options
Impression de table dans la fenêtre output : proc print et options
Tri et transposition de table : proc sort et options, proc transpose et options.
Suppression et recherche de doublons : dupkey, nodupkey, noduplicates
Extraction, jointure et fusion contrôlée de table : proc sql. Expliquer les cas où on préfère la proc sql à une étape data.
Création de format et application de rang aux observations : proc format, proc rank.
- SAS MACRO :
Éléments du macro-langage
Création de macro-variable
Les macro-fonctions
Les macro-programmes
- SAS STAT
Tableaux de fréquence et de contingence : proc freq et options
Statistique descriptive quantitative : proc means, proc summary
Statistique univariée et distribution : proc univariate
Procédure de restitution : proc tabulate, proc report
Test statistique : proc npar1way, proc ttest
Analyse de corrélation : proc corr
Régression linéaire multiple et analyse de la variance : proc reg et proc anova. Lecture et interprétation des sorties.
Régression sur variable catégorielle : régression logistique avec la proc logistic.
Régression robuste avec présence d’observations extrêmes : proc loess
- SAS ETS (Séries temporelles)
Modèles autorégressifs avec hétéroscédasticité ou auto corrélation des erreurs : proc autoreg. Lecture et interprétation des sorties.
Séries temporelles et désaisonnalisation : proc X11, proc X12, proc arima
- SAS GRAPH : Procédures graphiques
Graphiques pour variables qualitatives : proc gchart
Graphiques pour variables quantitatives : proc gplot
Des boites à moustaches : proc boxplot
- SAS INSIGHT
Stats descriptives avec SAS insight
Estimation des paramètres de fréquence et de coût de sinistre avec SAS Insight
- Applications statistiques et actuarielles
1) Prévision à moyen terme de la consommation médicale en assurance maladie
2) Provisionnement de charge de sinistre par la méthode de Chain Ladder, London Chain à partir d’un triangle de sinistralité en assurance dommage
3) valeurs extrêmes : estimation de paramètres de la fonction GEV et application à la réassurance LCR (Largest Claims in Reinsurance) à partir des données de risques catastrophes.
4) Construction de modèle de score de crédit à la consommation à partir d’une base de données d’emprunteurs et des co-emprunteurs.
5) Construction de VaR historique, paramétrique et monte Carlo
6) Prévision du taux de sinistralité d’une compagnie d’assurance à partir de la série des PD et des agrégats macroéconomiques.

Bibliographie : Support de cours.
6. Demographie et tables de mortalite

Trimestre : 2ème trimestre
Volume horaire : 15 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsable du cours : Yahia SALHI
Statut : obligatoire
Nature et méthodes d’enseignement : cours magistral
Pré-requis : Notions élémentaires de statistiques et probabilités (Licence MI2E ou équivalent)

Mode d’évaluation : Examen final

Objectifs de l’enseignement : Aborder les principales problématiques liées à la construction et l'utilisation des indicateurs biométriques de survie et de décès.

Contenu de l’enseignement :
Fonctions biométriques de base : Probabilité, taux central et intensité de mortalité; fonction de survie; espérance de vie; durée de vie résiduelle.

Construction des tables de mortalité du moment

Méthodes de lissage
Lissage paramétrique et non-paramétrique

Des tables de population aux tables d'expérience
Modèles relationnels

Projection stochastique des tables de mortalité
Modèle paramétriques : Modèle de Renshaw-Haberman,…
Modèle à facteurs Gaussiens : modèle de Lee-Carter, modèle à effet cohorte…

Modélisation du risque de mortalité et du risque de longévité dans le cadre de Solvabilité II 
Méthode par simulation : Modèle interne
Formule standard

Bibliographie :
Modelling Longevity Dynamics for Pensions and Annuity Business by Ermanno Pitacco, Michel Denuit, Steven Haberman & Annamaria Olivieri, Oxford University Press – 2008

Construction de tables de mortalité périodiques et prospectives by Antoine Delwarde & Michel Denuit, Economica – 2005
7. Programmes sociaux internationaux

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 9 heures
Nombre d’ECTS : 1
Responsable du programme du cours  Philippe CARÉ
Statut : obligatoire
Objectifs de l’enseignement : Introduire au fonctionnement des principaux régimes de prévoyance sociale et de retraite étrangers, ainsi qu'à la coordination financière que peuvent organiser les entreprises multinationales pour leur programme d'assurance complémentaire.

Contenu de l’enseignement :Le cours comprend 3 parties : 1- Les régimes dans 4 grandes zones économiques : États-Unis, Royaume Uni, Allemagne et Japon
Organisation des régimes sociaux, leurs prestations, leur financement et les principes fiscaux et sociaux 2- L'organisation sociale européenne : le Traité de Rome, les grandes directives : libre circulation du travail, des services, les Institutions de retraite professionnelles, les directives sur la libre prestation de service en assurance
3- Le « pooling » ou le financement des programmes sociaux complémentaires multinationaux dans les entreprises : l'organisation et les objectifs d'un pool, les techniques d'élaboration des comptes, les modalités de calcul des primes de risque.
Nature et méthode d’enseignement : cours magistral
Mode d’évaluation : examen final.

Bibliographie :
8. Actuariat de la retraite par repartition

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 9 heures
Nombre d’ECTS : 1
Responsable du programme du cours  Pierre MASCOMÈRE
Statut : obligatoire
Nature et méthode d’enseignement : cours magistral
Mode d’évaluation : examen final.

Objectifs de l’enseignement : présentation du système de retraite par répartition en France et de la technique de la répartition.

Contenu de l’enseignement 
Origine et construction de la retraite en France
Panorama d’ensemble du système de retraite en France
Les systèmes de retraite libellés en points.
Technique de la répartition.
Fonctionnement simplifié et schématique d’un système par répartition.
Sensibilité de la répartition à la démographie.
La répartition provisionnée et les nouveaux régimes


BIBLIOGRAPHIE (pour approfondir)

- L’économie de la Sécurité Sociale Le rôle de l’actuaire. Lucien Féraud Dunod

- Mathématiques et théories actuarielles à l’usage des –assurances sur la vie, -caisses de retraite, -régimes par répartition Lucien Féraud Gauthier-Villars

- Les retraites en France et dans le monde. Nouvelles problématiques. François Charpentier ECONOMICA

- Rapports du Conseil d'orientation des retraites : premier rapport 2001 et rapports suivants . La documentation Française

- Conseil d’orientation des retraites : Retraites. Fiches pour l’information et le débat La documentation Française


9. économie du risque et de l’assurance

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d’ECTS : 2
Responsables du cours : Céline GRISLAIN-LETREMY et Olivier SCHAAL
Statut : obligatoire
Nature et méthodes d’enseignement : cours magistral
Mode d’évaluation : examen final.

Objectif de l’enseignement : le cours présente d'une part les grands concepts de l'économie du risque et de la décision dans l'incertain, les aspects informationnels associés (aléa moral, anti-sélection), l’offre et la demande d’assurance et l’équilibre de marché (Céline Grislain-Letrémy). Il présente d'autre part une vision des enjeux économiques, démographiques et financiers de l'assurance ; de fournir quelques éléments d'analyse des comptes d'une entreprise d'assurance permettant de suivre les ratios techniques du marché (Olivier Schaal).

Contenu de l’enseignement :
Le comportement du consommateur face au risque
Offre et demande d’assurance
Aspects informationnels : aléa moral, anti-sélection, sur-sélection
Equilibre de marché
Histoire de l’assurance
Économie de l’assurance
Les marchés d'assurance dans le monde
Le marché français des assurances de biens et de responsabilité
Le marché français des assurances de personnes



VBA

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 15 heures
Nombre d’ECTS : 1
Responsable du cours : Matthieu GENISSON
Statut : obligatoire
Nature et méthodes d’enseignement : cours et travaux pratiques
Pré-requis : notion d’EXCEL.
Mode d’évaluation : l’évaluation se fera par projet.

Objectif de l’enseignement :
S’initier à l’automatisation dans Excel
Acquérir quelques réflexes pour développer de manière pérenne et dynamique

Contenu de l’enseignement :
Ce cours se déroule en deux parties. La première de 6 heures correspond à une introduction à VBA. La seconde de 3 heures plus 3 heures correspond à 2 TP de mise en pratique du cours de théorie des valeurs extrêmes et de réassurance.

C1 : Présentation rapide des différentes variables et de l'espace de travail
C2 : Automatisation de calculs de statistiques usuelles sur des séries temporelles (cours de bourse) et mise en page
C3 : Interpolation d'une courbe de taux à partir des zéros coupons Reuters (sous réserve d’avoir atteint un certain niveau). Sinon calcul de signaux d’achat/vente et graphiques.

TP1 et 2 : A définir avec vos enseignants de théorie des valeurs extrêmes et de réassurance

Bibliographie :

VB & VBA in a Nutshell (Paul Lomax)
Writing Excel Macros with VBA (Steven Roman)
 HYPERLINK "http://www.developpez.com/" http://www.developpez.com/
 HYPERLINK "http://www.siteduzero.com/" http://www.siteduzero.com
 HYPERLINK "http://www.vbfrance.com/" http://www.vbfrance.com/

Actuaire, trouvez son poste en Actuariat


Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 6 heures et cycle de conférences
Nombre d’ECTS : 0
Responsable du cours : Geoffroy DELYON
Statut : obligatoire
Nature et méthodes d’enseignement : cours
Mode d’évaluation : l’évaluation se fera par projet.

Objectif de l’enseignement : Le but du cours est de préparer les étudiants aux métiers de l’Actuariat, à la rédaction de CV et aux entretiens d’embauche. Le cours n’est pas noté mais la présence est obligatoire. Un cycle de conférences, assurant la présentation des principaux cabinets d’Actuariat aura lieu ensuite tout au long du semestre.


Contenu de l’enseignement :
Connaître les débouchés de la formation d’Actuaire
Choisir son poste en fonction de sa personnalité
Le test de personnalité
La recherche d’un poste un emploi à plein temps
Rédiger un CV

ENSEIGNEMENTS FACULTATIFS

Methodes de regression non standard

Trimestre : 1er trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d’ECTS : 0
Responsable du cours : Vincent RIVOIRARD
Statut : optionnel
Nature et méthodes d’enseignement : cours magistral
Mode d’évaluation : examen final.
Objectif de l'enseignement : La régression statistique a pour but
d’estimer les paramètres entrant en jeu dans un modèle
de prédire les valeurs que peuvent prendre des observations
de déterminer les variables qui entrent en jeu de manière fondamentale dans un problème statistique.
L’objectif de ce cours (et des TP associés) est de décrire et de manipuler les méthodes modernes les plus classiques de la régression afin de fournir un bagage statistique solide aux étudiants qui suivront ce cours.

Contenu de l’enseignement :
- Rappels sur le modèle et la régression linéaire,
- Limitations de la régression usuelle,
- Régression pas à pas,
- Choix de modèles (Méthodes ascendantes et descendantes, AIC et BIC)
- Régression par moindres carrés pénalisés (estimateurs bridge et lasso)
- Modèles linéaire généralisés
- Régression Poissonienne
- Modèles logit/probit
- Régression non-linéaire (polynômes locaux, ondelettes)
- Régression PLS et CART

Bibliographie :
- P.A. Cornillon et E. Matzner-Lober : Régression : Théorie et applications
- P.A. Cornillon et E. Matzner-Lober : Régression avec R
- G. Saporta : Probabilités, analyses des données et statistiques
- M. Tenenhaus : Statistique : Méthodes pour décrire, expliquer et prévoir

Risque de credit

Trimestre : 2ème trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d'ECTS : 0
Responsable du programme du cours : Florent OMNES
Statut : optionnel
Public visé : spécialités Actuariat et Ingénierie Statistique et Financière
Pré-requis : options finance de licence et master M1.
Mode d'évaluation : examen final.

Objectif de l'enseignement : ce cours a pour objet la présentation des principaux concepts et principales méthodes utilisés pour la définition, la mesure, et la gestion du risque de crédit.

Objectif de l'enseignement : ce cours a pour objet la présentation des principaux concepts et principales méthodes utilisés pour la définition, la mesure, et la gestion du risque de crédit.

Contenu de l'enseignement. Risque de crédit. Marché obligataire (obligation du secteur privé, taux de recouvrement en cas de défaillance, spread de crédit, emprunt à haut rendement). CDS et indices. Options. Produits de corrélation.
Nature et méthode d'enseignement : cours magistral, td et conférences.

Bibliographie :
D.Duffie, K.J.Singleton, Credit risk, Princeton Series in Finance, 2003
D.Cossin, H. Pirotte, Advanced credit risk analysis, John Wiley, 2000
CreditMetrics Technical Document, RiskMetrics Group, 2001
D. Lamberton, B. Lapeyre, Introduction au calcul stochastique appliqué à la finance, Ellipse, 1991.

3. Statistique approfondie

Trimestre : 2ème trimestre
Volume horaire : 21 heures
Nombre d'ECTS : 0
Responsable du programme du cours : Fadoua BALBDAOUI-MOHR
Statut : optionnel
Public visé : spécialités Actuariat et Ingénierie Statistique et Financière
Pré-requis : Bases de la statistique mathématique.
Mode d'évaluation : examen final.

Objectif de l'enseignement : ce cours a pour objet la présentation des principaux concepts et principales méthodes utilisés pour la définition, la mesure, et la gestion du risque de crédit.

Contenu de l'enseignement.
1. Tests non séquentiels (tests classiques)
Tests d'hypothèses : Généralités
Hypothèses simples : Le lemme de Neyman-Pearson
Hypothèses composites : Le théorème de Karlin-Rubin
D'autres méthodes de construction : Test du Rapport de Vraisemblance (Likelihood Ratio Test), tests chi-deux.

2. Tests séquentiels
Introduction et motivation
Le test de Wald : Tests Séquentiel du Rapport de Probabilités (TSRP)
Approximation des bornes d'arrêt du TSRP
Courbe d'efficacité (Operating curve)
La taille moyenne de l'échantillon (Average Sample Number)
Application au contrôle de qualité


Bibliographie :
Sequential Methods in Satistics, de G. B. Wetherill
Sequential Satistics, de Z. Govindarajulu
Statistics, de D. Freedman, R. Pisani & R. Purves
Statistical Inference, de G. Casella & R. L. Berger
Statistique Mathématique, de F. Balabdaoui-Mohr & O. Wintenberger (polycopié)
Testing Statistical Hypotheses, de E. L. Lehmann.

















 Mathématiques, Informatique, Décision, Organisation
 Mathématiques de la Modélisation et de la Décision
 Membre qualifié de l’Institut des Actuaires et professeur à l’Université Paris-Dauphine









 PAGE 29

PAGE 2

- -






Master 2ème année, Spécialité Actuariat / 2011-2012





Responsable : Christian HESS
Professeur
Université Paris Dauphine



MIDO








Année universitaire 2009-2010



http://www.dauphine.fr


pub auto